Dès la préhistoire, les nomades d'Asie centrale, fabriquaient leurs vêtements eux-mêmes, bottes et chapeaux mais aussi leurs tapis et leurs tentes (les yourtes) en feutre.
I ils utilisaient des poils de chèvre, de mouton, de chameau mais aussi d'autres animaux (ours, castors, etc.) ou même simplement des cheveux. Bien que connaissant parfaitement l’art du tissage (voir leurs magnifiques tapis au point noué), ils trouvaient que le feutre, isolant phonique et thermique, imperméable, facile à fabriquer, était bien plus durable.

En Occident, le feutre a été utilisé pour fabriquer des pare-flèches (un feutre épais arrête mieux que le cuir).

Aux XIIe et XIIIe siècles, son usage connut un essor considérable en Europe occidentale où il reprit, en grande partie, la place des cuirs et des fourrures, qui étaient chers et n’offraient pas toujours une protection efficace contre la pluie et la neige. Ainsi des bottes de cuir glisseront sur la neige qui d’ailleurs les mouillera et les « brûlera » alors que des bottes de feutre (quasi-insensible à l'eau et à la neige) resteront sèches à l'intérieur.

Selon la légende, saint Clément aurait découvert le feutre lorsqu'il était moine-errant ; pour se protéger les pieds pendant sa marche, il aurait pris l'habitude de mettre de la laine dans ses chaussures et aurait remarqué que le mélange sueur et laine, écrasé par ses pieds, se trouvait aggloméré. Par la suite, devenu évêque, il aurait formé des groupes de travailleurs pour améliorer la technique. Bien que cette légende ne repose sur rien, Saint-Clément est le saint patron des fabricants de feutre et sa fête le 23 novembre est souvent chômée chez les Chapeliers.

Utilisation de la laine cardée feutrée : c'est une technique qui remonte à la nuit des temps,

mais qui depuis les années 90, a été revisitée, améliorée, mêlée aux tissages naturels,

et qui autorise des réalisations uniques : reliefs, gaufrages ....

TEXTILE du VERDON                                                                                                                                                                                                        

laure ALLEGRINI

06 74 08 25 51

laurevillars@hotmail.fr