ART TEXTILE du VERDON

laure ALLEGRINI

06 74 08 25 51

laurevillars@hotmail.fr

 

LE FEUTRAGE à l’EAU :
COMMENT FAIT-ON ?

Les fibres de laine peuvent s’agglomérer entre elles pour constituer un textile très solide.
Voici comment il faut faire pour y parvenir :
On étale de fines mèches de laine en les superposant et en les croisant.
On verse alors de l’eau très chaude additionnée de savon.
A l’aide d’un rouleau on humidifie complètement la masse de fibres.
Il faudra ensuite rouler cette masse de fibres en exerçant une bonne pression .
Les opérations de roulage doivent être poursuivies jusqu’à ce que le textile obtenu ne soit plus extensible.


FEUTRAGE à l’AIGUILLE : COMMENT FAIRE ?

On utilise de longues aiguilles barbelées très pointues.
On place les fibres de laine à feutrer sur un support en mousse.
A l’aide d’une ou de plusieurs aiguilles, on entremêle les fibres en les piquant.
Sous cette action, elles s’agglomèrent entre elles.


LE FEUTRE DES YOURTES : FABRICATION TRADITIONNELLE DU FEUTRE EN MONGOLIE
1. Tonte des moutons.
2. Cardage à la main en famille
3. Répartition uniforme et régulière sur une bâche.
4. Humidification de la laine avec l’eau de la rivière.
5. Le tissu contenant la laine est enroulé autour d’un tronc d’arbre tiré par des chevaux ou des chameaux pendant plusieurs heures.


COMMENT RECONNAITRE UN FEUTRE ARTISANAL DE QUALITE ?


- Il ne doit pas présenter de fibres non agglomérées .
- Le feutre de plus de 3 mm d’épaisseur doit être non étirable.
- Il doit pouvoir se laver à la main à l’eau froide sans rétrécir.
- Si des parties ont été coupées, elles ont dû être refeutrées.
- Il ne doit pas y avoir de traces d’aiguille visible pour le feutre à l’aiguille.
- S’il a été cousu, les coutures doivent être souples.

Ne pas confondre :

- avec le feutre industriel : le processus de fabrication implique souvent l'usage d'acide sulfurique

-avec la feutrine : elle ne présente pas les qualités du feutre car elle est composée de fibres synthétiques.